Et la bonne nouvelle du jour c’est..

… que j’ai démissionné de l’association SOS C**. Oui je démissionne de l’association, non je ne démissionne pas du service civique. La responsable s’occupe de me trouver une autre mission, une personne de l’espace volontariat va venir me voir pour que l’on redéfinisse mon projet.

Comment je me sens? Bôf, je ne sais pas trop. Je suis assez en colère contre moi. Lorsque j’ai signé mon contrat, et que les cloches dans ma tête se sont mises à sonner et à me crier « attention, plan foireux, plan foireux », je n’ai pas réagis et je n’ai pas voulus les écouter. J’étais pas vraiment bien dans ma vie, je souhaitais partir loin loin, changer d’univers afin d’oublier que le mien ne serait plus jamais le même et en fait je me suis mis dans la merde.

Quelle conne. A vouloir fuir des choses je me mets dans des situations pas facile. C’est moi même qui provoque ma malchance, c’est un comble ^^.

Bon, dans un coin de ma tête, j’espère que dans 2 mois, lorsque j’aurai trouvé mon autre mission, je me dirais « ah, ben voilà pourquoi ça a commencé par foirer!! maintenant c’est le pied et j’apprends des tas de choses, je progresse. J’ai pris une mauvaise décision qui a aboutis sur quelque chose de bien ». Ouai, c’est gnian gnian, ça peu de chance d’arriver mais les espoirs et les rêves ça n’a jamais tué personne!!!

Au fait vous voulez savoir pourquoi je démissionne? Pour plusieurs raisons:

  • l’asso n’est pas sérieuse. Elle souhaite monter un projet de cantine scolaire alors qu’elle n’a aucun fond, aucune subvention.
  • En fait elle n’a même pas de statut juridique ici au Sénégal..
  • Le président est vraiment nul en management, il est odieux, menteur, hypocrite et voleur
  • ça je n’est pas de preuve mais j’ai quelques doutes.. pourquoi? L’état Français verse à cette association une subvention de 100€ par mois et par volontaire pour l’accueil et l’accompagnement du dit volontaire. Nous on doit recevoir une indemnité de l’asso, de 106€. En février il m’a versé 38€. Le reste où est-il? Dans sa poche surement!!! En fait pour « avoir droit » au reste, il faut fournir des preuves d’utilisation. Moi avec 100€ je vis ici. Je paie ma chambre, la cuisine, l’eau, l’électricité, internet et même les déplacements pour aller visiter les écoles. Et bien à pars le loyer qui est payé direct, je dois fournir une facture pour tout. Donc j’ai envie de dire, quand je prends un taxi ou un djakarta, qui comprend même pas où je vais aller, jpense que si je lui demande une facture il va bien rigoler..

Donc ce qui nous amène à ça: depuis le début, à pars ma chambre et mon matelas, j’ai tout payé. Le logement au sacré-coeur à Dakar (il s’était engagé à nous le payer. Il ne m’a toujours pas remboursé), le trajet jusque Kolda, la nourriture, les trajets pour visiter les écoles, avoir les documents etc. (qui donc devrait se trouver dans les 100€). Vous allez dire « oui mais bon tu savais que tu avais des choses à payer en partant à l’étranger etc. Ok, mais l’indemnisation, c’est pas moi qui l’invente. C’est dans la loi.

Et c’est ça qui me rend le plus dingue. Voilà la réponse du directeur de l’association quand je lui ai dis ça.

« Si vous exiger des droits , n’oubliez pas vos devoirs envers l’association, et qui fait que vous êtes aujourd’hui à Kolda! 

Que la loi m’exige comme vous le pensez bien, cela est votre interprétation, je vous la concède! Mais il faut que vous sachiez que ce n’est pas à vous d’orienter ce que nous devrons faire, ou ce que nous ne devrons pas faire! Vous vous êtes engagés sur une base bien définie! Donc si vous estimez que les choses ne s’accordent pas à votre vision, ou à vos attentes, vous n’êtes pas obliger de continuer votre mission, et je ne vous retiendrai pas! Parce que je suis fatigué avec vos réactions, que j’ai du mal à comprendre!

Et je n’accepterai plus que vous continuez à nous polluer la dynamique!« .

Voilà voilà. Je pollue la dynamique alors que je suis certainement celle qui bosse le plus (pauvre Clémentine qui n’a toujours pas d’électricité dans son appartement). Il m’a redis qu’une fois arrivée au Sénégal j’ai syndiqué Clémentine, qu’il ne marche pas comme ça, que personne ne lui fait de « chantage ».

Ah oui parce que nous avons eu une « conférence » skype avec lui, nos tuteurs, Mélanie et Christine, une autre volontaire venu aider l’asso juste pour 15 jours. En fait la conférence c’est lui qui parlait et nous on écoutait. Moi j’ai essayé de parler, bon évidemment il s’est énervé direct (et je n’ai pas dis un mot plus haut que l’autre), m’a incendié (ce qui est bien c’est que tout le monde a entendus sa façon de me parler)

Il a été de mauvaise foi du début à la fin, nous disant que non, nous n’étions pas abandonné, qu’il prenait de nous nouvelles tous les jours (sauf peut-être myriam.. ah bon? j’avais pas remarqué?!), qu’il était en permanence en relation avec le Sénégal etc.. Tu parles ouai!!! Je n’ai pas de tuteur, j’étais là pour apprendre le métier de chef de projet et je me retrouve à faire le tour des écoles sans même un dépliant sur l’association. J’ai honte de travailler pour eux.

Ah oui un truc qui m’a fait rire.. jaune. Il m’a dit ne pas avoir aimé la manière dont j’ai demandé à être remboursé du logement à Dakar. Sa réponse « je ne savais pas qu’il fallait payer, je l’aurais su j’aurais trouvé une solution, j’en savais rien moi!!! ». Donc en fait tu envoies des volontaire à 6000 bornes de chez elles sans même te demander comment elles vont être logées en arrivant c’est bien ça?! Bref.

Je suis assez étonnée même que le service civique lui ai donné l’agrément. Ils ne se sont pas inquiétés quand il nous a fait partir en 2 semaines et que les journées de préparations n’avaient pas été faîtes. Le fait qu’il ne nous donne pas notre indemnité non plus n’a pas l’air de les déranger.

Affaire à suivre

Pour info, ça fait 2 jours que j’ai envoyé ma lettre de démission et le directeur de l’association n’a pas daigné m’appeler.. Sérieux n’est ce pas?!



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *