FIHAVANANA

L’Association Fihavanana a été créée en 1997 à Antananarivo, Madagascar. « Fihavanana », dans la langue malgache indique le sens de l’union, de la solidarité, et le concept d’aide.

Cette association je l’ai connu comme toutes les autres via le net. Son but est essentiellement ciblé sur l’aide des enfants et des familles indigentes qui ne disposent pas du minimum pour la survie, l’instruction et les soins médicaux.

http://www.fihavanana-madagascar.org/fr/

Ce qui m’a le plus plu pour cette asso? Elle en aide d’autre! L’Association Fihavanana contribue aux frais de gestion de certaine association locale en leur payant le loyer des locaux, les frais d’électricité, de nourriture. Fihavanana parraine aussi certains enfants des 10 associations qu’elle soutient.

L’Orphelinat de Topaza et le Centre Etoile du Matin sont les endroits, parmi ce avec qui Fihavanana travaille, avec plus d’enfants et c’est là qu’elle livre d’habitude les dons matériels qu’elle reçoit.

Lorsque j’ai contacté la responsable du centre, Elizabetta, le courant est très bien passé. Elle est vraiment très sympa et très pro. Je suis contente qu’il existe des gens comme elle, impliquée et consciencieuse. Je lui ai demandé aussi si je pouvais visiter les orphelinats auxquels les dons que je souhaitais apporter allaient être distribués. Elle m’a répondu oui sans hésitation et m’a même proposé de visiter 2 centres.

En effet cela fait partis de mes exigences: voir les endroits et les enfants concernés par mes dons. Il y a des gens qui m’ont fait confiance, qui m’ont donné sans hésiter des affaires, acheter de fournitures pour Fihavanana et j’ai un devoir envers eux. Je souhaite leurs montrer où va leur argent et leur don, ce qui est assez normal.

L’appel aux dons pour l’Inde ayant moins bien fonctionné que la précédente j’ai décidé d’attaquer un peux plus fort et de faire appel à la générosité via le journal.

http://www.lunion.presse.fr/region/de-vernancourt-a-antananarivo-ia3b24n228763

J’ai également fait des demandes de dons à Clairfontaine, Gifi, Leclerc, King Jouet. Ceux-ci ont répondu présent, d’autre non.

En tout, pour cette collecte j’ai récolté 38 kg de fournitures et vêtement!! J’étais vraiment contente! Alors évidemment, je ne peux transporter que 23kg avec mon sac normal, j’ai donc dû racheter un sac supplémentaire à la compagnie aérienne. J’ai eu droit à 5kg d’excédent de bagages pour l’association. Bon arrivée à l’aéroport ça ne s’est absolument pas passé comme prévus. (j’ai bien mis 30min à enregistrer mon bagage, les 5kg d’éxcédent offert par la compagnie par mail ne fonctionnait pas, le fait d’avoir 3 sac non plus, bref, j’ai eu de grosse sueur froide lorsqu’ils m’ont dit que je devais payer en tout 240€). Au final j’ai payé des frais supplémentaire pour 4kg en trop. A 10€ le kg, le compte est vite fait. Pour ce bagage en plus ça fais 100€ le bagages sup, je ne suis pas sûre que ça a vraiment valus le coup… Donc! Que les personnes qui n’ont pas apprécié mon appels aux dons et m’ont suggéré de payer par moi même tout ces frais se rassurent! J’ai bien raqué!!! Pas d’inquiétude!

Oui en faisant appel à des dons généreux pour payer se bagage sup je me suis rendu compte que demander des gommes et des crayons c’était bien, mais demander de l’argent, même 5€, c’était mal. Je ne vois pas bien la subtilité mais un jour surement je comprendrais. J’ai même eu droit à « c’est ton choix d’aider cette association assume jusqu’au bout » ou encore « Tu t’engages toi dans l’humanitaire. Impliquer les autres une fois ça va, deux fois ça va mais plus après ça devient le voyage des autres. » Dieu merci il y a des gens généreux qui se proposent naturellement de m’aider..

Bref, dans ces moments là je me suis demandé si ma démarche était culottée, je me suis même demandé si ce que je faisais n’étais pas « mal ». Bon sang je fais une collecte pour une asso, j’organise tout, je trouve des entreprises qui me donnent des trucs et ça va encore pas parce que je demande une aide pour acheminer tout ce bazar. Au moins j’ai appris que je ne pouvais pas demander n’importe quoi à n’importe qui.

Bon rassurez vous hein, je ne demanderais plus rien puisque j’ai découvert un concept génial (merci Cécile R. de Bessenay :p!!!!!): les plate-forme de financement participatif!!!!

Je ne vous explique pas le concept (ça n’est pas le lieu), je vous laisse découvrir ça par vous même.

http://www.kisskissbankbank.com/

http://fr.ulule.com/

.

Je vais terminer par les remerciement!! Dans l’ordre alphabétique, pour ne pas faire de jaloux!!!

Un énorme MERCI à

  • Elisabeth C. de Vanault les Dames
  • Carole C. de Jussecourt Minecourt
  • Mme PEZET, de Leclerc à Vitry le François
  • Mr REMY, de King Jouet à Vitry le François
  • Mme MANCELOT, de Gifi à Vitry le François
  • Béatrice et Phillipe R. de Bussy-le-Château
  • Sylviane et Françis R. de Bussy-le-Château
  • Chantal T. de Vernancourt
  • Ophélie de Vernancourt
  • Françoise S. de Pontmort
  • Angélique V. de Luxémond-Villotte
  • Corsair, pour les 9kg d’excédent de bagage offert

Et un MERCI encore plus grand à Chantal F. de Charmont. Elle m’a soutenue, encouragé et relayé mon appel aux dons. Elle s’est vraiment impliqué et m’a fait croire en mon projet quand j’étais découragée. Merci Chantal.

Merci également à Magali Frey qui s’est occupée de faire l’article du journal.

 Au final:je n’ai pas pu emmener les affaires récoltées à l’asso: mon fameux kyste m’a fais fuir avant que je puisse voir Elisabetta. Du coup toutes ces choses attendent mon retour au siège de ODADI. Pas de danger pour les dons: la maison est entourée de haut mur, barbelés et il y a des gardiens. Bref, on entre pas comme ça et c’est à l’abri.



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *