Questions sur Madà

Vous découvrirez dans cette page quelques généralités sur Mada, mes impressions, ce que j’ai appris etc

Je vais reprendre des questions que ma maman m’a posé, c’est surement les mêmes que vous avez.. ou pas loin!

Déjà voilà une petite carte pour me situer sur un plan:

mangamila

 

La température est elle supportable?: Oui!! Amplement! Mangamila, où je me trouve, se situe à 1400m d’altitude, alors à cette période de l’année c’est agréable avec ses 27° En plus en brousse il y a la forêt, du coup ça apporte quand même de la fraîcheur.

Quelle heure est il chez toi?: En hiver il y a 2h de plus à Mada, et en été juste 1h!

Qu’est ce que tu manges? : C’est ma collègue et traductrice qui faisait souvent à manger alors j’ai eu droit à de le viande (mais pas trop, ça m’a vite rendu malade..), du riz, beaucoup, beaucoup de riz, des légumes. Des fruits aussi, des litchi!!! 800 ariary le kilo, c’est à dire 12 centimes d’euro.. Je les ai vu en France à 4,30 le kilo. On peut dire que certain revendeur/fournisseur s’en mettent plein les poches!!!

Les jours où tu ne travailles pas tu fais quoi? : Il ni a pas beaucoup de jour où je n’ai pas travaillé en brousse!! Je me suis baladé, j’ai fais mon journal de bord, écris des lettre, lu, visité le centre (il est sur 64 hectare, il y a de la place et du temps pour s’occuper!!!). A Tana je ne suis pas trop sortie: la moindre sortie en voiture prend au minimum 5h. 1h30 (minimum) d’embouteillage juste allée. Du coup passer 3h dans les embouteillages dans un taxi surchauffé, j’avais moyennement envie. Je n’avais qu’une hâte: repartir à Béorana!! Dès l’arrivée à Tana de toute façon, quand les gaz d’échappement se font sentir, je n’inspirais qu’à une chose: repartir au calme dans ma campagne.

Est ce que la nourriture est aussi bonne qu’en Inde? : C’est différent, moins épicé et varié. Bon je ne suis pas beaucoup allée non plus dans des resto traditionnels, j’ai fait un bui-bui et c’était dé-li-cieux!!!! Une salade de pomme de terre, des carottes râpées, un beignet de légumes (bien graisseux!!), 2 nems, un verre de citronnade, je me suis régalée. Nous étions 3 à manger pour la modique somme de 3400 ariary, soit 1,10€..

Tana c’est pire que Delhi? : Oui oui oui, cent fois oui !!!!!! La circulation est affreuse, il a des transports en commun mais pris d’assaut, pas de touk touk, des embouteillages monstre et bon, au niveau sécurité.. ça crains vraiment. Pour preuve, l’association n’a pas voulu que je reparte à l’aéroport de nuit toutes seule en taxi. Et franchement, je ne sais pas si j’aurais été trop rassurée. Téméraire mais pas trop!! Bon par contre il ni a pas trop de mendiant. Le peu que j’ai fait j’ai pas été harcelé comme en Inde.

Et en parlant de l’Inde…

La comparaison avec l’Inde c’est mieux ou pire? : C’est différent!! J’avoue que je préfère AMPLEMENT Madagascar, je ne me suis pas du tout sentis harcelé comme en Inde, tant au niveau des hommes qu’au niveau des vendeurs, l’atmosphère est quand même moins malsaine qu’en Inde. Les femmes sont plus libérées et elles sont superbes. Vraiment vraiment très jolies. Et la misère, elle n’est pas pareil non plus. Je n’ai vu personne dormir sur les trottoirs, c’est pas aussi sale. Et la pauvreté côtoie vraiment la richesse: j’ai vu une putain de maison avec des murs d’enceinte haut de 3m avec du verre brisé planté dessus et des fils barbelé encore au dessus à côté d’une cabane en bois où vive des gens qui s’appuie sur ledit mur. C’est assez bizarre quand même

 

Si vous avez des questions, n’hésitez pas, je les rajouterai et y répondrai!!!!

 

 

 

 


3 thoughts on “Questions sur Madà”

    • En fait j’ai comparé les 2 pays parce qu’on m’a demandé si Madagascar était mieux que l’Inde! Je fais toujours ça quand je voyage, je compare. Et je peux te dire que c’est Madà que je préfère ^^
      Il n’y a pas que cet article sur Madà et je t’invite à aller voir les autres! Tu découvriras la travail que j’y ai fait!
      Et toi, pourquoi es-tu partie aussi longtemps?

      • J’y suis allée pour bosser en Alliance Française en tant que responsable de l’action culturelle. Malheureusement à Sambava les artistes ne courent pas les rues, les moyens financiers de l’AF sont limités et encore plus dans les pays en voie de développement que dans les pays développées/industrialisés, la culture a du mal à s’imposer comme l’un des piliers du développement … Donc la tâche n’était vraiment pas évidente ! Heureusement pour compenser le manque de productivité au travail il y avait les paysages à couper le souffle de Mada ! 🙂

        J’ai lu les autres articles aussi ! Ton blog m’a occupé une bonne partie de la soirée hier soir ! Continue à écrire, je te lirai avec plaisir 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *