Désillusion

Dans 30 jours c’est mon anniversaire. J’aurais 26 ans. Il y a 10 ans je me disais « à 27 ans j’aimerais avoir mon 1er enfant, être avec le futur papa depuis 7 ou 8 ans ».

Au final je me retrouve seule, au Sénégal, dans une mission qui semblait idéal sur le papier et qui se révèle merdique sur le terrain. Le président de l’association me prend pour une idiote, m’interdis de faire certain déplacement: je souhaitais aller rendre visite à Mélanie, une volontaire arrivée au Sénégal en septembre, afin de faire sa connaissance. Elle bosse également pour l’association et la 2eme volontaire qui était avec elle a démissionné il y a 3 mois tellement ça se passait mal.

Mélanie n’est pas rémunérée par l’association depuis le début alors que nous avons droit à 103€ de l’asso par mois pour le logement, les déplacements, la nourriture.

Donc je souhaitais aller la voir et Mr S. (le président de l’asso) me l’a fortement déconseillé, me disant que je ne serais plus concentrée sur ma mission après cela, qu’il y avait eu des manquements dans cette mission et que ça pourrait me déstabiliser (c’est sûre j’ai besoin d’aller à Ziguinchor pour savoir ça.. alors que j’ai le numéro de téléphone de Mélanie, son adresse mail et qu’on a déjà discuté pas mal de fois).

J’ai également eu hier matin un mail de Mr S. qui m’expliquait comment travailler sur le terrain. Sauf que le terrain lui ne le connait pas, que c’est un peu la merde ici, que comme dans toute administration et bien ça met du temps pour avoir des infos. Rien que pour avoir une liste des écoles du comté j’ai dû voir 3 interlocuteurs. Que je rencontre le 4ème, qui s’occupe des cantines scolaire seulement la semaine prochaine (je lui envoyé un mail lundi et je lui ai téléphoné sans succès plusieurs fois dans la semaine). Le 2eme à qui j’ai eu à faire est « souffrant » et ne peux pas me signer un papier dont j’ai besoin (il m’a d’ailleurs donné une mauvaise adresse mail-voulu ou non?- et m’a dit que de toute façon ça n’était pas lui à qui je devrais m’adresser. Mr S. pense le contraire et veux absolument que je travaille avec cette personne).

Extrait du mail de Mr S. : « Par ailleurs, pour ce qui est du travail, je voudrais que vous me dites si la mission est bien comprise , car vous n’avez pas besoin d’attendre des retours pour avancer. Vous n’avez qu’un interlocuteur principal pour ce qui est des écoles, c’est l’inspecteur de l’académie régionale, il faut que vous puissiez l’expliquer clairement votre mission, afin qu’il puisse vous donner une autorisation ou un ordre de mise en contacte avec les principales écoles à visiter. Si  cela est fait comme je pense vous l’avoir expliquer , vous ne devrez pas être bloquée. Vous devrez dés votre premier contact avec l’inspecteur recevoir des orientations ou des documents de renseignements sur la situation scolaire de la région avec une cartographie bien précise, vous permettant d’élaborer votre stratégie d’approche et de travail. »

.

Voilà voilà, je n’ai reçu:

  • qu’une liste des écoles de la région sans même savoir où c’est (et là, je me rend compte que j’ai bien fait mon travail puisque je n’ai même pas une carte de la région de Kolda avec les localités précises!!!)
  • 3 numéros de téléphones d’écoles de Kolda même (sans le nom du directeur ni même l’adresse, ça serait trop facile!!!! Ça me fait penser au sketch du GPS de Gad E. , avec les niveaux de GPS pour les débutants ou expert et au plus dur niveau, le GPS te dis « devine!! »)
  • la liste des écoles avec cantines financées par le PAM (programme alimentaire mondiale) pareil sans adresse, juste avec le nom de la localité (mais bon vu qu’il y a 10 écoles pour une localités, je pense plutôt que c’est des canton dont il s’agit).

La suite du mail: « Ce pendant, j’ignore de ce que vous avez fait comme contact, et comment, pour pouvoir vous orienter si besoin.

Je voudrais insister sur la manière de communiquer avec les autorités ou les responsables d’école. L’école est un milieu sensible ou la qualité de la communication serait un atout fondamental, pour y pénétrer et faire son travail facilement. »

Je ne sais pas trop comment le prendre, en fait même Clémentine m’a dit « mais il te prend pour quoi là? Tu les agresse les gens ou quoi? ». (vous pouvez voir le bon français avec lequel il s’exprime. Après ça il a osé dire à Mélanie, qui avait monté un dossier de subvention « on verra pour la tournure des phrases et l’orthographe plus tard). En fait non, mais il doit s’imaginer que je me comporte avec tout le monde comme je me comporte avec lui. Sauf que les gens que je rencontre ne me mente pas, ne me me font pas tourner en bourrique.

Bon du coup, comme je suis pas mal énervée ces derniers jours je l’ai envoyé paître et j’étais certaine qu’il allait me virer. En fait non parce qu’il n’a pas raison de le faire. Je n’ai pas mis en danger la mission etc.

J’ai reçu 2 mails ce matin.

Le 1er reviens sur mon déplacement à Ziguinchor: « Mais une chose est à savoir, que vous êtes en mission de service civique , pour le compte de l’association SOS Casamance, dont vous n’êtes ni membre  , ni bénévole. Votre mission est bien encadrée et circonscrite, donc tout déplacement que vous pourrez effectuer en dehors du territoire indiqué de votre mission doit nous être notifié par écrit. Et si les responsabilités doivent prises , chacun prendra ses siennes. »

Donc en gros si j’ai un accident de voiture pour Ziguinchor, je ne serais pas assurée. Heureusement que je ne suis pas en France parce que je ne pourrais même pas retourner le weekend voir mes parents!!!

« Nous avons eu une expériences avec des précédentes bénévoles , et je n’ai pas envie de revivre ces mêmes réalités.  Et j’ai l’impression, à moins que je me trompe, qu il y a un peu d’amalgame qui se crée. Mais le temps m’édifiera … Je n’ai aucune prétention à vous donner des ordres, parce que nous n’avons pas des rapports de subordination. »

Tu m’étonnes que ça s’est mal passé!!! Et je ne crée pas d’amalgame, je vois juste ce qu’il se passe avec moi!

« Encore une fois , nous sommes là que pour vous aider, pas pour vous orienter dans n’importe quoi. Donc de grâce, il faut que vous changiez d’approche et de tonalité dans votre communication! La mission doit commencer maintenant, et que nous devrons à présent nous poser de bonnes questions et dégager de bonne perspectives. Vous n’êtes la-bas pour aider des gens , je suis dessolé, mais c’est pour faire une mission bien précise. »

Alors oui bien sûr ils sont là pour m’aider!! Celui qui s’occupe de l’asso ici, Mr SI. est venu me rendre visite dimanche. Je lui ai donc expliqué que Mamy, qui est ma tutrice pour le logement et l’accueil est très bien mais elle ne fait même pas partie de l’asso et ne peux même pas m’aider dans mon travail. Mr SI. m’a donc dit « je vais vous mettre en relation avec Moussa il fait partis de l’asso, pourra vous aider dans votre travail ». Ah enfin me dis-je, une personne de l’asso va pouvoir m’accompagner dans la visite des écoles!! J’ai donc demandé à Mr SI. si Moussa pourra venir avec moi dans les écoles et sa réponse: « il pourra vous aider à défricher le travail à faire en amont ». Bien bien. Ce monsieur Moussa m’a donc appelé, ne fait pas partie de l’association et m’a demandé en quoi il pouvait m’aider. Voilà voilà. Après Mr S. ose me dire qu’ils sont là pour m’aider.

Mais quelle mission merdique putain, quelle idiote j’ai été de venir ici, juste pour faire quelque chose de ma vie et arrêter d’entendre entre autre « quand vas tu commencer à travailler? il serait temps que tu ai un logement à toi et que tu ne vives plus chez tes parents! que vas tu faire de ta vie? pourquoi tu voyages, tu fuis quelque chose? »

OUI la réponse est OUI. Je fuis ma non-vie de merde en France, les non-perspectives d’avenir. Tous les projets que j’avais imaginé ces 6 derniers mois, tous sans exception sont tombés à l’eau. Pas un seul ne s’est réalisé. Rien, je n’ai rien construit de vrai ces derniers temps.

Alors non, je ne repartirais pas d’ici, je ne serais pas encore en échec une fois de plus. J’ai investis trop d’argent, de temps (même si j’ai l’impression de le perdre ici) et perdu trop de chose pour arrêter dans cette voie.



1 thought on “Désillusion”

  • Oh la la ! Je reviens seulement sur le net ce matin… Juste un tout petit conseil : vivre à la sénégalaise, c’est perdre cette notion du temps et de la rigueur si précieuse chez nous et, les choses se font, chez eux, mais à leur rythme, et leurs codes sont si différents des notres que c’est vraiment déstabilisant ! La je repars avec ma fille dans le Jura, je reprendrai des nouvelles le + vite possible, bises et bon courage, et profite des atouts du pays où tu te trouves ! On pense à toi !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *