Nos actions et nos projets

.

Nos actions

Femmes En Action existe depuis 2 an et a déjà bien œuvré grâce à l’aide reçu et aux dons !

En 2014 nous avons pu acheter en partenariat avec ODADI et ses partenaires 200 kits scolaires pour les EPP (École Primaire Publique) de Beorana et Ankazondandy. En 2015 nous avons acheté 60 kits pour l’EPP d’Andozoka.

Ces kits scolaires sont très importants pour les enfants et les parents. Les enfants n’ont bien souvent pas de quoi copier et étudier leur leçons. Ces kits leur fournissent le nécessaire : cahiers, crayons, ardoise, craies, chiffon, règles, protèges cahiers et en fonction des classes, équerre, compas, rapporteur. Cet achat soulage le budget des parents qui sont plus enclins à envoyer leurs enfants à l’école.

.

En 2014 et en 2015, grâce à l’association Médecin d’Afrique et à la pharmacie de la Fontaine à Sermaize les Bains (51), nous avons pu envoyer des médicaments et nécessaires de 1ère urgence. Ces fournitures ont servi à soigner les blessures les plus urgentes. Grâce à elles, 2 accouchements se sont fait au centre Patrakala.

don de médecin d'Afrique.

Nous avons également pu financer l’achat des chasubles des femmes agricultrices. En effet, ce groupe de femme voulait se démarquer des autres femmes ne suivant pas les formations agricoles que l‘association ODADI leur proposent. A l’origine, ODADI  a proposé des formations pour améliorer leur technique agricole. Les femmes sont venues à ces formations, se sont bien entendues entre elles et ont décidé de créer une association pour acheter les semences et vendre leur récolte. Vu leur détermination et leur envie d’avancer, Femmes En Action a décidé de leur donner un coup de pouce. Nous leur avons acheté des chasubles brodées au nom de leur association et nous avons financé des formations agricoles en 2016.

Les cotisations de 2015 ont servis à acheter 2 machines à coudre à pédale pour les formations couture. Actuellement il y a 20 femmes qui suivent ces formations.

Ces formations coutures ont plusieurs buts:

  • donner confiance aux femmes, les sortir de chez elles et les amener à se sentir fière de faire quelque chose par soi-même
  • leur apprendre une technique qui leur permet de créer elles même leurs habits et dépenser moins d’argent pour en acheter
  • leur apprendre un métier et les aider à mettre en place une AGR: Activité Génératrice de Revenus qui leur permettra d’augmenter leur revenus, donc leur niveau de vie et celle de leur famille, donc permettre à leur enfant de suivre une scolarité normale ou même de manger à leur faim.

 

Lors de son passage au sein d’ODADI, la présidente a pu voir les avancées de l’association et d’un commun accord avec l’équipe de FEA en France, a proposé à ODADI de construire une salle de couture au centre Parakala. Les fondations ont donc été faîtes lors de son passage en novembre 2016 et le bâtiment sera construit pour le début de l’année 2017.

Jusque-là, les femmes ne pouvaient utiliser les machines à coudre et suivre des formations que lorsque celles-ci étaient prévues. Le bâtiment utilisé était le même que pour les formations agricoles, la cantine scolaire etc. Grâce à ce bâtiment couture, les femmes vont pouvoir venir lorsqu’elles seront libres, sans attendre les journées de formations. La responsable du centre Patrakala, qui est également la formatrice couture, est toujours sur le site et pourra conseiller et former les femmes dès qu’elles le pourront.

Le fait d’avoir une salle de couture spécialement dédiée à la couture permet également de ne pas avoir à ranger à chaque fin de journée de formation. Jusqu’ici l’équipe et les femmes perdaient du temps à tout installer et ranger. A présent les machines seront toujours sorties et disponible à tout heure.

Les femmes couturières étaient ravies de savoir qu’elles allaient avoir un endroit à elles pour suivre ces formations.

Les ruraux sont venus pour faire les fondations de la maison de couture

Lors de ce même séjour à Madagascar en 2016, grâce à une campagne de financement participatif, la présidente de FEA  a amené des fournitures de couture ainsi que 190€ pour les formations couture (achat de matériel, de tissus et acheminement de tout cela au centre Patrakala).

Pour coordonner toutes les activités au centre Patrakala et à l’extérieur, ODADI avait grand besoin d’une animatrice sociale. Femmes En Action a décidé de prendre en charge son salaire (960€ pour l’année) pour l’année 2017. Cette animatrice sociale forme les femmes à la couture, la cuisine, dispense des formations sanitaire et sociale, organise les cantines scolaires pour les enfants (prisent en charge par une autre association) et s’occupera d’entretenir le matériel utile aux formations.

.

Nos projets

.

Nous souhaitons également mettre en place en partenariat avec ODADI un parrainage de ruche à Madagascar afin de soutenir la production de miel local.

De plus, nous aimerions aider de nouveaux l’EPP d’Andozoka qui est dans une situation très précaire: un livre d’école pour 2 élèves, datant de 1995, pas de fournitures utiles à l’apprentissage (sur les mesures notamment), pas de matériel pédagogique pour les pré-scolaire (pas de crayons de couleurs, ni de feuilles, ni de peinture ou de pâte à modeler), pas assez de table-banc pour étudier (budget: environ 500€). Actuellement un projet de financement participatif est en cours. Il manque 300€

.

L’assemblée de Femmes En Action se déroulera début avril 2017. A cette occasion, ODADI nous enverra ses besoins afin que nous puissions choisir quels projets nous allons soutenir.

Enregistrer