Mahabalipuram

19 novembre 2012

Je suis donc en ce moment à Mahabalipuram. C’est une station balnéaire, donc plein d’Indien qui viennent sur la plage pour se balader, mais c’est cool comme endroit, on me dit bonjour sans forcement vouloir me vendre un truc, les gens ne me regardent pas avec des yeux tout rond, ils ne se retournent pas sur mon passage, c’est propre, ça pue pas l’oeuf pourrit, mais alors par contre, je crève de chaud. C’est pire que dans le nord!!! Mais pas aussi pire que Goa l’an dernier.. Donc pour l’instant, ça va, ma chambre est propre, les draps aussi, il ni a pas d’énorme bestiole ni de fourmis!!

.

Les rues de la ville:

 

.J

?

20 novembre 2012

Bonjour a tous. Aujourd’hui ça ne va pas trop bien, je suis malade comme il y a 15 jours, j’ai passe une nuit de merde et je ne sais plus quoi faire pour être bien. Je souhaitais visiter les temples du village ce matin, mais après avoir dormis 3h et mal au bide, je n’étais pas trop d’attaque. Putain je m’en souviendrai de ce voyage et pas forcement pour de bonne raisons..

ps: internet coute plus cher qu’ailleurs ici, et skype c’est pire!!! 100 roupies de l’heure!! oui ça fais que 1.20euros, mais proportionnellement, si je reste 4h sur skype je peux me payer une nuit à l’hôtel.. c’est la 1ere fois que je vois ça, que skype est plus cher!! Bref, tout ça pour dire qu’ils ont de superbes ordi, ça coute cher pour internet et skype et ils n’ont rien pour mettre les cartes mémoires, du coup, pas de photo jusqu’à ce que je change de ville, d’ici 3 ou 4 jours…

Mahabalipuram est  une station balnéaire et beaucoup de gens vont à la plage le weekend! Je n’étais pas trop à l’aise pour me baigner devant tant de gens je ne l’ai donc pas fait ^^

.

Mahabalipuram est aussi réputée pour ses tailleurs sur pierre et sur marbre. Je me suis laissée tenter (uniquement parce que je savais que je repartais) par ces sculptures qui sont vraiment magnifiques. J’ai ramené la danse de Shiva ainsi que 2 Ganesh.

..

22 décembre 2015

Petite ballade dans la ville. Mahabalipuram abrite un site archéologique et des temples de première importance en Inde du sud. Elle est très visitée pour ces temples et connus pour ces sculptures.

 

Temple du Rivage

Le Temple du Rivage est un temple construit de 700 à 728 par le roi Pallava Râjasimha Nârasimhavarman II  au bord de la côte du golfe du Bengale. C’est un des premiers temples construits par opposition aux temples creusés dans des grottes ou excavés dans des falaises de Mahabalipuram.

D’après la légende, c’est le seul temple restant de l’ensemble mythique des sept Pagodes de Mahabalipuram. Le temple, qui a souffert depuis douze siècles de sa situation sur le rivage (à voir sur les photos), est maintenant protégé de l’érosion du vent par une haie et de celle des vagues par des blocs de rocher mis en place par le gouvernement d’Indira Gandhi Ces blocs qui lui ont permis de résister à la vague du tsunami du . Cependant, cette vague qui a déplacé de grandes quantités de sable sera peut-être à l’origine de futures découvertes concernant le site. (merci wikipédia. Là je ne crois pas que des audio-guides soient dispo!)

 .

.

Ballade dans la ville

 

 /

/

La descente du Gange

J’ai fait un copié-collé de wikipédia parce que ce que raconte ce bas-relief est extraordinaire et ça vaux le coup de le comprendre !

La Descente du Gange est un bas-relief datant du VIIe siècle, probablement le plus grand au monde. Les sculptures qui couvrent la totalité de la surface de deux énormes rochers, soit 27 mètres de long sur 9 mètres de haut, dépeignent le cours du Gange depuis les Cieux et l’Himalaya tel que décrit dans le Panchatantra.

Selon le Ramayana, le roi d’Ayodhya Bhagiratha, de la lignée d’Iksvaku, lui-même ancêtre de Rama, se livra à une très dure ascèse durant mille ans afin d’accomplir les rites funéraires et purifier les cendres de ses soixante mille ancêtres. À force de courage, il obtint de Brahma la descente sur terre de la Ganga. Cependant le flot impétueux du fleuve aurait anéanti toute vie, tant sa force était grande si, à force de nouvelles austérités, le roi n’avait obtenu de Shiva la faveur de recueillir le Gange dans sa Jata (chignon d’ascète) pendant encore cent ans. Au terme de ces années, son cours avait été ralenti et Shiva put le laisser couler librement. Cependant, alors que le Gange dévalait son lit, il aspergea l’autel de l’ascète Jahnu, qui, contrarié, l’avala. Bhagiratha le pria de l’excuser, et l’ascète permit au Gange de sortir par son oreille afin de terminer son œuvre de purification, d’où le nom de Jahnavi, fille de Jahnu, que l’on donne parfois à la Ganga.

La fissure centrale représentant le cours du Gange est peuplée de créatures aquatiques tels des nâgas et naginis. De part et d’autre de cette représentation du fleuve, se trouve l’image de Shiva. Au-dessus de celle-ci, on trouve les ruines d’un réservoir, ce qui laisse penser qu’autrefois de l’eau s’écoulait pour matérialiser le Gange à l’occasion de rituel et d’offrandes. Hormis les nombreuses représentations divines, le bas-relief dépeint la vie de village en Inde au VIIe siècle, notamment des scènes de la vie quotidienne. Dans la partie supérieure, à droite de la fissure, le donateur et mécène, le roi Pallava Mahendravarman (580–630) est représenté en compagnie de ses trois épouses. Dans le bas, à droite de la fissure, on reconnaît un chat yogi en posture de méditation, des souris insouciantes dansant autour de lui. La scène figure un dicton de la sagesse populaire indienne qui conseille de se méfier des faux sâdhus. De part et d’autre de ce relief sont figurés de grands éléphants dont l’interprétation reste incertaine : ils figurent peut être les piliers du monde, placés dans le monde souterrain : c’est là que les ancêtres de Bhagiratha avaient été réduits en cendres par Brahma. Celui-ci, sous la forme du sage Kapila, avait dérobé le cheval de l’ashvameda pour faire mourir les fils de Sagara, les soixante mille ancêtres de Bhagiratha. Ces événements avaient pour but de préparer cette descente du Gange.

Le bas-relief est aussi appelé parfois la Pénitence d’Arjuna, du nom du principal héros des frères Pandava dans le Mahabharata, répondant de fait à l’attribution des cinq Ratha du même site. À gauche du bas-relief, se trouve un petit temple excavé appelé Pancha Pandava Mandapa.

L’attribution de ce relief à un épisode du Ramayana ou du Mahabaratha fait encore débat et est très souvent sujet à polémique dans les milieux universitaires.

 /

/

Le Krishna’s Butterball

Est aussi appelée Vaanirai Kal, est un rocher sphérique de granite bloqué sur une pente dans la ville de Mahabalipuram en Inde. Le bloc, qui semble défier la pesanteur, serait à la même place depuis près de 1300 ans. La légende raconte que les anglais ont essayé de le pousser en bas en s’aidant de quatre éléphants. En vain! C’est une des attractions touristiques de la ville historique. Elle se situe au milieu d’un parc où les indiens viennent pique-niquer en famille.

 .

 .

5 décembre 2012

Je n’ai pas donné de mes nouvelles depuis longtemps, pour ceux qui ne le savent pas, je suis rentrée en France depuis le 25 novembre.

N’étant pas bien en Inde, je suis retournée aux urgences, mais de Madras cette fois ci. J’ai donc décidée de rentrer en France mais l’assurance ne me payait mon billet de retour que si j’allais voir un médecin qui spécifiait que j’avais besoin de soin en France.

Le 1er médecin que j’ai vu a voulu m’hospitaliser pour plus d’examens, en disant qu’une diarrhée qui dure 15, non ça n’est pas normal, j’ai vu un 2eme médecin (le directeur du service virologie) et celui ci m’a dit que c’est parce que je mangeais local, que ça n’était qu’un petit problème etc. Bref, voyant ça, jme suis barrée. L’assurance ne voulant toujours pas me prendre en charge j’ai dû retourner voir autre médecin, qui elle m’a fait d’autre analyse et bingo, oui elle a trouvé quelque chose.

Bref, je vous épargne le foin que l’assurance m’a fait subir, les 6 heures d’attente de taxi pour me rapatrier, les 3h d’attente aux urgences parce que personne n’était au courant que je venais, le fait que je ne savais pas quoi faire, ni où aller en arrivant à l’hôpital etc, j’ai décidé de me casser sans l’aide d’Europ Assistance, j’ai été direct à l’aéroport de Madras le 24 novembre au soir (la nuit j’avais été malade comme un chien depuis 4h le matin, donc pas bien dormis, une chaleur de fou.. je n’en pouvais plus)

J’ai pris mon billet d’avion le samedi 24 au soir et le 25 au matin, j’étais dans l’avion, en route pour la France. Le lundi maman m’a emmené à l’hôpital, là j’ai vu un gastro-entérologue, il m’a fait hospitaliser, et en prime j’ai eu droit à une gastroscopie et une coloscopie avec prélèvement d’estomac, d’intestin etc etc.. J’ai été sous perf (pour la déshydratation) pendant 6j, avec des anti douleur par intraveineuse. Là je suis sous traitement pendant 15j (antibiotique, médoc pour contrer les mauvais effets des antibio etc) plus pendant 1 mois un cachet pour « réparer » mon intestin  parce que celui ci est abimé. Les résultats d’examens n’ont toujours rien donné, le médecin pense que j’ai eu un virus dans le systrème digestif, qu’il m’a abimé l’intestin, déréglé le système digestif etc. avant de partir et de laisser les dégâts. Voilà pourquoi j’ai mal, des crampes, des nausées, pas faim.

Et au passage, j’ai perdu 7KG !!!!

Vous êtes donc maintenant au courant de toutes mes péripéties!!!

Je suis rentrée à la maison depuis le 2 décembre, mais je ne suis pas au top de ma forme, cette nuit par exemple j’ai dormis 10h et là je suis complètement crevée. J’irai bien faire une sieste..

J’ai ramené quelques souvenirs de mon voyage, je posterai les photos quand j’en aurais le courage ^^ plus des photos de Mamalipuram, petite station balnéaire tranquille mais où les hommes sont  comme partout en Inde… insupportables.

...

Note du 27 octobre 2013:

En fait j’ai eu un charmant parasite intestinal du doux nom de Giardia Intestinalis. Je m’en suis séparée au bout de 6 mois, il n’avait plus d’argent pour payer le loyer. Et je ne suis pas fan des passagers clandestin!!



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *