Sénégal

C’est un peu par hasard que j’ai découvert ce pays! Je n’avais jamais eu l’intention d’y aller un jour et puis j’ai postulé à une annonce de Service Civique, j’ai été retenue et je suis partie en 2014. Bon ça ne s’est pas super bien passé mais j’ai eu le temps de faire plein de connaissance et c’est pour cette raison qu’en 2016, j’y suis retourné!

Le Sénégal se situe en Afrique, à 6h en avion de Paris. Il y a 1h de décalage horaire (en moins par rapport à nous) en été et 2h en hiver.

C’est un pays en pleine mutation, qui cherche encore sa voie et qui est tiraillé entre modernisme et culture ancestrale. L’animisme y est légion et le problème des différentes religions ne se posent pas vraiment, pour ce que j’en ai vu.

Les zones touristiques sont des pièges à touristes et vous risquez fort de vous faire taxer de « sales racistes » si vous n’allez pas voir la boutique d’un commerçant ou si vous ne souhaitez pas serrer la main à tous les passants mais dès que vous vous éloignez de ces zones.. c’est génial!!!

J’ai vécu en zone touristique et en zone pas du tout-du tout touristique et j’ai vu la très grande différence. Kolda restera le meilleur souvenir du Sénégal, avec sa chaleur suffocante et sa nonchalance, ses habitants super gentils, attentionnés et agréables.

Ziguichor et Cap Skiring resteront des villes où je suis persuadée que je ne pourrais pas habiter. Les gens qui y habitent ne sont pas du tout les mêmes qu’à Kolda où on ne vous arnaquera pas en taxi/tissus/moto etc.

.

Quelques infos pratiques:

La monnaie est le franc CFA. Pour calculer vite fait la conversion: 1.000f CFA = 1,5. Pour tout calculer, ajoutez la moitié de la somme et divisez par mille. C’est très simple!

Pour se renseigner sur « comment aller en Casamance », je recommande vivement ce site, où j’ai trouvé de nombreuse infos sur comment y aller en taxi 7 places. Il y a aussi une indication de prix, super utile pour ne pas se faire avoir (comme moi la 1ere année)
http://www.casamance-tourisme.sn/
De plus, l’Office de Tourisme de Ziguinchor donne (gratuitement) des cartes postales très chouettes de la région. Profitez-en!!

Pour envoyer une carte postale, le timbre est à 450Fcfa soit 0,67 centime d’euros. Une carte postale coûte environ 250Fcfa. Elle arrivera en 3 semaines à destination!

Le tissu WAX coûte entre 800 et 1.500F le mètre, tout dépend de la qualité. Un tailleur peut vous faire un sarouel ou une robe pour 3.000F (soit 4,5€).

Les bouteilles d’eau de 1,5L sont à 500F mais si vous restez un moment à un endroit, privilégiez la bouteille de 10L qui est à 1.000F. N’écrasez pas les bouteilles mais mettez les sur le pas de la porte: elles seront récupérées par quelqu’un qui en trouvera l’utilité.

Le Sénégal a interdit l’utilisation des petits sacs plastiques qui polluent énormément. Donnez l’exemple en les refusant et en ayant toujours sur vous un sac en tissu pliable (on en donne plein en France!!).

.

Être invité

Le mieux lorsque vous savez que vous aller loger chez un habitant, si vous êtes invités ou autre, c’est d’acheter en France des petits trucs sympa pour remercier vos hôtes: biscuits, vin, parfum, confiture. Bref, des spécialités françaises qui ne risquent pas d’être mal perçues. Pour ma part, j’avais amené du parfum pour mes amies, elles étaient vraiment contentes!

Si vous logez durablement vous pouvez aussi acheter de quoi manger une ou deux fois, des fruits, de la viande, des choses qu’habituellement les Sénégalais se réservent pour les grands jours.

.

Donner..

Une petite parenthèse aussi pour vous dire qu’aller au Sénégal avec les valises remplies de stylo et de feutres part surement d’une bonne intention mais que ça ne changera rien sur place. Déjà une parce que les enfants qui ne vont pas à l’école par manque de moyen n’iront pas plus étudier parce que vous leur donnez un stylo et de deux, toute manière, les feutres sèches vite à 35°.

Pour donnez, se rappeler que:

  • acheter sur place fait fonctionner l’économie locale, que vous achèterez bien plus de fournitures avec 50€ au Sénégal qu’avec 50€ en France et qu’en plus le local correspond aux besoins locaux.
  • il ne faut rien donner directement aux enfants: cela risque d’engendrer de la jalousie, de ne plus les inciter à étudier (pourquoi aller à l’école si dans la rue on nous donne directement?) et de faire perdre l’autorité des parents
  • il faut trouver AVANT de partir une bonne association locale (de préférence) qui saura gérer elle-même ces dons. Pour ça il faut se renseigner sur internet, autours de soi, sur les forum.
  • les bonbons et sucreries, c’est niet! Déjà, que diriez vous si un inconnu donnait des bonbons à vos enfants? De plus, donner ce genre de cochonnerie alors que les problèmes dentaires sont un fléaux, je ne pense pas que ce soit une bonne idée. (enfin, je ne pense pas.. même l’UNICEF ne le recommande pas).

.

Enfin..

Si vous souhaitez vraiment vous immergez (et que vous avez le temps!!), n’hésitez surtout pas à prendre les taxi 7 places. ça n’est pas confortable, c’est long et épuisant mais vous rencontrerez des personnes vraiment chouettes, vous aurez plusieurs heures pour discuter avec des sénégalais et surtout vous vous rendrez compte que les liens se tissent très facilement dans ce pays. Je ne pense pas avoir les mêmes échanges en co-voiturage un jour en France.