Connaissez vous le bio-charbon?

Au Sénégal, c’est chaque année la même histoire: les habitants contribuent à la déforestation en cuisant au charbon de bois tandis qu’à la saison sèche, les feux de brousses ravagent les jeunes arbres, accentuant encore plus le phénomène.

Dans la région de Kaolak, au centre-ouest du pays, l’association sénégalaise Nébéday vient de mettre en place une filière qui pourrait résoudre ces problèmes. « L’idée est de couper cette paille qui s’embrasse si facilement et de la transformer en combustible: le bio-charbon, ou charbon de paille, explique Jean Goepp, directeur de Nébéday. Ainsi, on sauve 2 fois la forêt! »

La paille brûlée de façon incomplète dans des fûts transformés en pyrolyseur, avant d’être mélangé à de l’argile et de l’eau. La pâte est ensuite pressée en pain, vendu à l’unité. En ville, les 1eres consommateurs ont trouvé ce charbon plus efficaces, moins explosif et surtout moins cher que du charbon de bois. D’autre pays, dont la France, produisent déjà du bio-charbon à base de résidus de végétaux.

Céline Lison, pour le National Géographic, juin 2014

 

Plus d’info sur l’association Nébéday:

La vidéo

Leur site internet



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *