Le conservatoire des papillons

Alors je vous le confesse, le conservatoire des papillons est certainement la meilleure visite que j’ai faite lors de mon séjour au Canada ! Pour tout vous dire, je suis devenue fan des papillons lors de mon séjour en Écosse. La famille dans laquelle je vivais m’a emmenée à Londres. Nous avons visité le zoo et, à l’intérieur, il y avait une structure gonflable où l’on rentrait et où l’on trouvait tout un écosystème utile aux papillons. Il y avait des plantes, de l’humidité, des chenilles énoOormes (genre grosses comme un pouce d’adulte) et des dizaines et des dizaines de papillons. Depuis, j’en suis dingue. Je pense pouvoir dire sans me tromper que c’est le plus bel animal du monde.

Ensuite, au Vietnam, rebelote. Des papillons magnifiques et une découverte : on dit qu’un papillon avec un morceau d’aile arraché, ça ne vole plus, ce n’est pas vrai ! Bref, j’avais adoré.

Donc quand j’ai entendu parler du conservatoire des papillons au Canada, je n’ai pas pu m’empêcher de supplier l’Homme de m’y emmener. Ce qu’il a fait avec amour. On y a passé plus de 2h je crois (la 1ère fois où nous y sommes allés, le conservatoire fermait 30 min après. Heureusement qu’on a pas fait la visite !) et c’était formidable.

Déjà le cadre: il se situe dans un superbe parc, que l’on peut visiter à calèche, où il y a des dizaines de petits écureuils (l’animal le plus choupi du monde) trop bichus qui caracolent dans la pelouse. Bon le parking est payant (oui, c’est comme ça le parking du château de Chambord était payant, ça fait mal aux fesses) mais ça en valait le coup.

 

.

La visite (pas guidée) commence par une petite vidéo sur les papillons monarques. Les connaissez-vous? Ces bestioles sont fabuleuses, fantastiques et fascinantes.

Imaginez un peu : ces papillons migrent du Canada vers le Mexique (et inversement) soit plus de 4000km alors que les papillons qui partent en 1er, disons du nord vers le sud, ne seront plus vivants pour le chemin du retour. Et les papillons retrouvent quand même leur chemin ! Un peu comme ci un chien faisait Lille-Marseille, avait un chiot à Marseille, mourrait et que le chiot repartait à Lille tout seul. C’est une énigme pour le monde scientifique et je trouve ça extraordinaire.

Le papillon monarque ressemble à ça :

.

Après cette vidéo fort intéressante sur le monarque, on rentre donc dans le conservatoire, grand comme un gymnase, où l’humidité est présente et les arbres majestueux. Il y a même un petit ruisseau qui coule au milieu et quelques souffleries pour imiter le vent. Malgré les recommandation, les gens ne font pas trop attention et marchent sur les papillons.

.

.

Nous avons eu une chance de dingue. Nous regardions tranquillement les papillons naître dans l’éclosoir (c’est à dire là où les papillons sortent de leur chrysalide), quand une soigneuse du conservatoire est passée à côté de nous et nous a demandé si nous voulions prendre des papillons sur nos mains… Et comment!!!! Elle a donc ouvert l’éclosoir et nous a donné à chacun un papillon… monarque ! Ils sont restés au moins 1h sur nous et nous avons dû les pousser un peu pour qu’ils en descendent à la fin de la visite.

.

La visite s’est terminée sur la boutique du conservatoire, où l’on trouve TOUT ce qui peux exister en terme de produits dérivés de papillons. Je n’avais malheureusement pas les fonds pour acheter un cadre avec des spécimens de papillons mais tant pis, j’ai des souvenirs encore plus fabuleux !

.



1 thought on “Le conservatoire des papillons”

  • Magnifique passion n’est ce pas? Je suis d’accord, ce sont des bijoux de la nature. Si tu veux quelques spécimens préparés, tu peux passer à la maison je te les offre avec plaisir! Bravo pour ce récit, et tous les autres que je lis avec beaucoup d’admiration. A bientôt! GG

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *