Départ pour le Lac de Thang Hen

ou comment j’ai surmonté la peur de l’inconnu.

.

Alors pour vous dresser le tableau, je vais tout vous raconter en détail. Attention ça risque d’être long!

Lors de mes recherches sur quoi visiter au Vietnam, je suis tombée sur le commentaire d’un homme connaissant bien le Vietnam qui parlait de Cao Bang (c’est lui qui disait que c’était ennuyeux etc.) et il disait aussi avoir été au Lac de Thang Hen et qu’il était déçu de ne pas avoir pris ses bagages pour y aller parce que c’était très beau et il y avait des randos à faire dans le coin.

J’ai donc décidé d’aller voir ce fameux lac. En plus cette personne expliquait précisément comment y aller, où dormir, donnait le numéro de téléphone de l’hôtel où aller etc. Bref, des infos au top mais qui datait de 4 ans. Alors avant de me pointer comme une fleur, j’ai quand même tenté de téléphoner à ce fameux hôtel et d’aller voir sur internet, facebook etc. voir si l’hôtel y était référencé.

ça c’était donc le jeudi 9 au soir. J’ai passé 2h à essayer de recouper les infos etc. et je n’ai rien trouvé (en français). Que dalle. Bon j’ai donc demandé de l’aide à Mai, ma traductrice (celle qui vient avec moi à Bac Giang voir ma filleule), lui demandant si elle pouvait voir les infos sur internet en Vietnamien et si elle pouvait appeler l’hôtel mentionné par le voyageur chevronné. Il s’est donc avéré que l’hôtel était super loin de lac et elle m’a donné un autre numéro que quelqu’un lui avait donné.

Le lendemain, vendredi 10 Je lui ai demandé de les appeler pour savoir combien ça coutait et si c’était loin de ce fameux lac, savoir comment y aller etc. Bingo! cet hôtel était juste à côté mais elle était en cours et ne pouvais pas m’indiquer comment y aller. Elle m’a dit d’appeler l’hôtel et de passer mon chauffeur de taxi pour qu’il lui explique. ça coutait un peu plus cher que mon budget mais ça rentrait encore dedans. Et j’étais curieuse de voir ce fameux lac.

Qu’à cela ne tienne. J’ai pris tout mon bordel, direction la gare routière avec juste le nom du lac et je l’ai montré à la 1ere personne qui est venue me voir, qui m’a amené à une dame qui m’a indiqué un bus. J’ai mis mes affaires et j’ai attendus. 2h je crois? Bon le bus s’en va et là je me souviens des indications du voyageur qui disait qu’il fallait passer au dessus d’un pont, donnait le direction et ça n’était pas vraiment ce qu’on faisait. J’ai un peu commencé à me dire « putain je suis dans un bus, je ne sais pas où il va, je ne sais pas quand je vais arriver, si je vais trouver un endroit où dormir ». Il était 12h je crois. Bon j’ai essayé de me rappeler ma carte routière pour savoir dans quelle direction on allait, j’ai même cherché le soleil histoire de me repérer (ouai je sais, jme la pète, je sais me repérer grâce au soleil et en France j’arrive même à savoir l’heure ^^). Bon et puis j’ai vu un nom qui me disait quelque chose, donc je savais que j’allais dans la bonne direction (au bout de 30 min quand même).

DSC_0237

.

Pendant tout ce temps j’ai découvert le paysage somptueux, le plus beau que je n’ai jamais vu, et je me disais que même j’allais au mauvais endroit, au moins j’aurais découvert un endroit superbe.

DSC_0248.

Je n’arrêtais pas de me dire « oh putain que c’est beau, oh monmondieuohmondieuohmondieu comme c’est beau ». Très explicatif donc ^^
(pardon pour la qualité des photo, c’est pris en mode rafale du bus alors forcément..)

Ah enfin, j’ai aperçu un panneau avec  « Lac de Thang Hen »  écris en Vietnamien mais bon, j’ai compris l’essentiel. Plus que 8km. Et au bout de 4 km, le chauffeur s’arrête devant un grand panneau (le même que 4 km avant mais avec écrit 4km au lieu de 8) et là il me dépose.DSC_0276.

Au milieu de rien donc. Pas de taxi, pas de voiture en vue. 2 bicyclettes qui passent. Putain. Bon ça sert à rien de s’affoler. Je vais me poser, boire un coup et puis téléphoner à l’hôtel pour savoir s’ils peuvent venir me chercher. Hahah. Ils ne parlent pas anglais. Donc je résume, je suis au milieu de nulle part, j’ai 4km à faire dans la montagne et 25km sur le dos. Parfait.

Et là je vois un homme torse nu, qui sort de chez lui, qui m’appelle et fait « vroum vroum » avec le geste d’accélérer un scooter et me montrant la direction du lac. Merci mon Dieu (et là encore merci ma Chance <3 ). Donc oui je lui explique que je suis intéressée. Il met un tee-shirt, se pointe avec sa moto et me montre 30.000 dông (ce que j’ai payé pour le bus). Ok mec, tout ce que tu veux. Je te donne même 50.000 si tu veux, peu importe ^^.

Me voilà donc perchée sur la moto, avec mes bagages, partie pour ce fameux hôtel. Qui s’avère donner directement sur le lac et avec des chambres très bien, un endroit superbe. Le bout du monde. Vraiment, puisque la route s’achève ici, dans l’hôtel. Merci mon moto-taxi. Il repart. Merde, j’aurais dû lui demander son numéro de téléphone et l’appeler pour qu’il vienne me recherche quand je repartirai..

 

Bon j’ai donc déposé mes affaires dans une chambre très bien. Comme toutes les chambres que j’ai fais jusque là, rien ne manque: gel douche, shampoing, brosse à dent et dentifrice, serviettes de bain, papier toilette, clim, ventilo.

DSC_0282.

Alors pour demander une chambre ça a été folklorique aussi! Merci au guide du routard qui mit dans son édition quelques phrases en vietnamien, je peux légèrement communiquer. Les bases quoi. Manger, boire, dormir.

Le midi j’ai donc mangé un sauté de porc à la citronnelle, du poisson grillé (pêché dans le lac, évidemment), du riz et un bouillon.  C’est bien le bouillon, ça réhydrate et ça a bouillit alors pas de risque de chopper une cochonnerie ^^

L’après midi je suis partie faire une promenade et mes aïeux.. c’était magnifique!!! La suite dans le prochain article!!



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *