Conseils

 

LES ACHATS de 1ere nécessité

Avant mon 1er voyage je voyais l’Inde comme un pays sous sous sous développé, sans supermarché ou boutique pour acheter du papier toilette, du dentifrice ou un snikkers. Erreur grave. Dans les petites boutiques qui longent toutes les rues de toutes les villes et villages en Inde, on peux tout trouver.

Je ne mettrait pas ma main à couper que l’on puisse trouver des tampons hygiéniques au fin fond du Rajasthan mais on peux tout acheter (ou presque). Du coup pas la peine de s’encombrer de 4 rouleaux de papier toilettes, de 2 bouteilles de shampoing, de savon, de lessive (de toute façon elle est interdite en soute dans l’avion et vous devrez la retirer), toutes ces petites choses vous pourrez les acheter dans les boutiques que j’appelle affectueusement les bui-bui.

Le gel douche, le shampoing et la lessive sont vendu en dose d’échantillon. Ca n’est pas très écolos mais c’est moins cher (?? je n’ai jamais trop regardé en fait, je n’en suis même pas sûre) et moins lourd qu’un bidon. Idem, on peux y acheter du papier toilette (emballé sous blister), des rasoirs jetables,  et dans un autre registre, des snikers (je m’en suis acheté un pour mon anniversaire, le chocolat me manquait!).

Pas de marchandages dans ce genre de boutique par contre!

.

LA POSTE

Elle fonctionne très bien!! Et est quand même bon marché par rapport à d’autres pays (et je ne parle pas de la France, mauvaises langues!!!). Pour preuve: en 2011 j’ai envoyé un petit colis de 146 grammes pour 1,76€. Une lettre de 26g m’a couté 88 centimes d’euro. D’Anjuna, à Goa, j’ai envoyé quelques 5kg pour 20€ environ. Et le colis est arrivé 2 semaines après.

Un conseil pour les colis: Le mien (de toute façon je pense que c’est obligatoire) je l’ai fait emballé dans un sac de tissu et cousus sur place, avant d’y mettre l’adresse et les timbres. Pourquoi?

  1. ça évite que le colis soit ouvert et pillé
  2. dans le bateau, le train et l’avion il est un peu malmené (et vu l’état de mon colis, le mot est faible). Donc même si le colis s’ouvre, le tissu qui l’entoure garde ce qu’il y a dedans.

Un autre conseil: emballez très très bien vos affaires, surtout si c’est fragile! Toujours pour la même raison: les colis ne sont pas portés et posés délicatement mais jetés et entassés sans précaution.

.

LE SHOPPING et le marchandage

Oui on peux faire du shopping en Inde!!! J’y ai acheté un grand nombre de sarouel! (légende urbaine, non les indiennes et indiens ne portent absolument pas ce genre de vêtement, je n’en ai jamais vu en tout cas). La meilleure saison pour y faire des affaires c’est mars/avril/mai/ En effet en juin débute la saison des pluies, la mousson. Les personnes qui vendent des habits au bord des routes viennent souvent du nord et font du commerce là où il a du touriste, au sud, à Goa donc. Du coup quand arrive la fin de la saison, ils veulent absolument se débarrasser de leurs stock et font de sacrés prix. Bon pas tous hein! Il ne faut pas se le cacher, mais j’ai eu quelques bonne ristourne. Par contre lors de mon 2sd voyage, rien, sur les habits (à Mamallapuram) c’était une arnaque! Par contre j’ai négocié fort sec des bien belles boucles d’oreilles et.. tadam !! Je les ai eu !!!

Pour partir, il faut..

.

LE SAC

1) Les habits

L’une des premières questions que l’on se pose lorsqu’on part c’est « mais je prend quoi pour aller là haut? ». Je suis allée en Inde à 2 moments différents dans l’année. La 1ere fois du 15 mars au 6 mai et la seconde fois du 3 novembre au 25 novembre. Je n’ai pas vu de grande différences de climats. En fait ça dépend surtout de l’endroit où vous aller (vous ne prendriez pas les mêmes habits pour Chamonix l’hiver que pour Biarritz l’été, nous sommes bien d’accord).

Pour les régions que j’ai fait, à savoir Delhi, le Rajasthan Goa et le Tamil Nadu il ne faut pas grand chose!

Delhi et le Rajasthan sont des régions secs et chaudes, au contraire de Goa et le Tamil Nadu qui sont humides et chaudes. Le pire? L’humidité. 70% d’humidité ça vous met à plat en 2 min. Mais les habits sont les mêmes que pour les régions secs, à pars qu’il faut les laver un peu plus souvent.

Pour partir j’ai donc pris:

  • un pantalon de randonné (que j’avais à mon départ, en France il ne faisait pas si chaud que ça!)
  • une veste de sport (je suis frileuse quand même, mais le matin vers 5h lorsque vous prendrez votre train, je peux vous assurez qu’elle ne sera pas de trop)
  • une écharpe fine et longue et large: j’ai attrapé une rhino avec le ventilateur dans le nez dans le train et l’écharpe m’a permis d’éviter l’otite. De plus pour les filles c’est assez pratique pour mettre en foulards comme les indiennes: ça cache la poitrine, vous pouvez vous voilez avec (et oui..) et le must!!!! vous pouvez essuyer toute cette sueur qui vous coule le long des tempes lorsque vous êtes dans le bus et qu’il y fait 40°!
  • 5 tee-shirt à manches courte (éviter les débardeurs. Montrer son ventre est tendance, montrer ses épaules est vulgaire)
  • 2 ou 3 sarouels (j’en ai racheté pendant mon séjour de toute façon)
  • Une dizaine des sous-vêtements (ça pars vite et c’est pas comme les tee-shirt, on peux pas trop les mettre plusieurs jours d’affilés)
  • une paire de basket
  • une paire de claquette
  • un maillot de bain
  • 2 serviettes de chez Décat. Au top, elles ne prennent pas de place et même une journée mouillé dans le sac, elles ne sentent pas le vomis à l’arrivé
  • et c’est tout !!!

Oui parce qu’il faut bien vous dire que de toute façon vous pouvez racheter tout ce dont vous avez besoin sur place et pour moins cher qu’en France. Et qu’en plus il faut de la place pour les cadeaux, les souvenirs etc. (je suis très souvenir moi).

.

2) Les indispensables

Quelques trucs à prendre absolument!

  • le sac à viande (pour mettre dans un sac de couchage ou sans): dans les hôtels que j’ai fais la propreté n’était pas vraiment à l’ordre du jour
  • une brosse pour laver les habits. Trèèès important! La 1ere année j’ai fait sans, la seconde j’ai choppé des ampoules sur les phalanges grosses comme des cartes sim, du coup maintenant je n’oublie plus!
  • la lampe de poche
  • les pilules pour décontaminer l’eau (et quand vous n’aurez plus d’eau en bouteille, que vous vous réveillerez la nuit avec une gueule de bois je vous assure, vous me remercierez d’avoir pris ces fichus pastilles)
  • une bouteille en alu (toujours pour décontaminer l’eau)
  • un adaptateur pour prise

Pour l’instant je ne vois que ça mais il n’est pas impossible que je me souvienne d’autre chose. N’oubliez pas que faire son sac dépend aussi de ce que vous aller faire, visiter, les mode de transports que vous allez prendre et des hôtels où vous allez dormir.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *