Ranakpur

Mercredi 6 avril

Nous sommes donc partis pour Ranakpur. C’est un site de temple Jaïn, ces hommes qui refusent de faire du mal aux animaux, du coup, ils dorment avec un mouchoir dans la bouche la nuit pour pas avaler d’insectes et balais devant eux pour pas écraser de fourmis..

.

Les Jaïns ont 5 grands vœux:

  1. Le vœu de non-violence : ahimsâ. C’est la « non-volonté de faire souffrir les créatures », la « fraternité, compassion, charité universelle », ou « le respect impérieux de toute vie ».
  2. Le vœu de sincérité : satya. En termes simples, c’est ne pas dire de paroles qui font du tort, mais le sens est beaucoup plus large.
  3. Le vœu d’honnêteté, de refus du vol : asteya. Voler, c’est prendre ce qui n’est pas donné, mais un sens large est attribué à ce mot. Les jaïns disent qu’il ne faut prendre que ce que l’on nous a donné.
  4. Le vœu de chasteté : brahmacharya. Le manque de chasteté est une faute qui peut prendre des formes diverses. Pour les laïcs, le couple jaïn doit pratiquer la fidélité absolue à son conjoint. Pour les ascètes (moines et nonnes), le vœu de pureté signifie le célibat absolu et l’absence de toute pratique sexuelle.
  5. Le vœu de non-attachement aux choses du monde, ou non-possessivité : aparigraha. L’attachement aux choses du monde consiste à ne pas désirer plus que ce dont on a besoin. Ainsi, l’accumulation de choses, même nécessaires, en grand nombre, l’émerveillement devant la richesse des autres, l’avidité, la transgression des limites des possessions et l’augmentation de celles existantes sont des fautes à ne pas commettre. Chez l’ascète (sadhu), cela se traduit par la non-propriété et une non-possession d’objets pure et simple.

.

.

Bon nous sommes donc arrivés là haut et tout de suite, ambiance un peu particulière, on entre dans l’enceinte, un gars de la sécurité nous interpelle, nous disant que les touristes ne sont pas acceptés pour dormir (on avait nos gros sacs et l’intention de dormir sur place, je vais me renseigner au bureau, là le monsieur me dit qu’il n’y a plus de place pour nous, mais qu’on peut aller dormir dans un hôtel pas loin, il faut aller voir l’homme sur le parking en sortant blablabla. La je m’énerve, je lui dis ce que l’homme de la secu nous a dit et que lui dit le contraire, qu’il ment ect.. bon ben il a pas répondu, il nous a répété d’aller voir le gars au parking. Bref, du coup on a déposer nos sacs dans un dépôt, on a visité vite fait le site et demandé à des conducteurs de cars de touristes si il restait de la place pour nous pour aller a Jodhpur.

La réponse était non, évidemment, et lorsque ces mêmes bus sont passés devant nous, ils étaient tous à moitie vide.. les indiens ont bien besoin de 2 ablutions par jours pour se laver de tout leurs mensonges.. (les ablutions se font dans des fleuves ou lacs sacrés et sont censés faire disparaitre les péchés) Bref, nous voila donc dans le bus local, blindé de chez blindé, je suis assise par terre après avoir donne ma place a une vieille dame. Celle-ci était toute reconnaissante pour ça, elle m’a ensuite parlé, j’ai donc compris qu’elle avait 2 filles et 4 fils (ou l’inverse), qu’elle allait chez l’un d’entre eux pour faire des saris, avec le tissus qu’elle avait dans son sac et qu’elle m’a montré. Elle m’a dit aussi qu’elle s’arrêtait au prochain arrêt et que sont mari était soit a la maison soit mort, la j’ai pas saisi. Tout ça en hindi alors je garantis pas qu’elle ai vraiment dit ça !!!

Bref, le soir, arrivé à Jodhpur, on pas mal galéré pour trouver une ghesthouse mais finalement, on en a trouvé une bien, pas chere et jolie. Jeudi 7 avril et vendredi 8 avril, on s’est baladé en ville et on a fait quelques achats.

.

Note de 2016: en y repensant, j’ai été déçue de ne pas visiter ce temple plus en profondeur. Je ne l’ai pas fait parce que mes compagnons de route ne voulait pas mais franchement, quand on a envie de quelque chose, peu importe ce que vos compagnons de route disent: si ça vous plaît, il faut le faire. J’aurai au moins appris ça.



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *