Le lagon de la Réunion

.

Je ne suis pas très plage et lorsque j’y vais, c’est pour nager et découvrir les fonds marin. Me baigner des heures, rester dans l’eau ou sur le sable à ne rien faire, ça n’est pas trop mon truc. C’est sûrement pour ça aussi que je n’aime pas la piscine: difficile de voir des coraux et des poissons dans un tel environnement!

C’est à Madagascar que j’ai découvert l’incroyable beauté qu’il y avait sous l’eau. A quelques mètres du rivage, on peut voir une faune et une flore somptueuses. Lorsque j’ai fait découvrir ça à mon copain, il m’a dit « à la Réunion c’est plus beau que ça ». Bon, vu qu’à l’écouter, tout est mieux là bas, j’ai émis quelques doutes mais j’ai décidé d’attendre et de voir ce que donnaient les fonds marins réunionnais.

Alors effectivement c’est beau, on peut voir des poissons superbes, des tortues, des coraux très jolis et tout ça bien moins loin du rivage qu’à Mada. Toutefois, j’ai été effarée de l’état des coraux et de l’irrespect des personnes se baignant sur place à l’égard de la nature. J’ai fini par conclure que si c’était si beau à Madagascar, c’est peut-être parce que moins de personne y allait et détruisait l’écosystème. Vu que je n’ai pas pris de photos là-bas, je ne pourrais pas trop vous montrer la différence mais promis, la prochaine fois, je le fais.

Histoire que vous puissiez étaler votre culture, j’ai essayé de trouver le nom de certains poissons!

.

.

Les prochains poissons sont tout aussi magnifiques mais impossible de trouver leur nom dans l’immensité de l’internet ^^



l

Mes plus belles rencontres

.

Mes plus belles photos

Évidemment, comme à chaque voyage, je me suis fait des bobos! La marée était trop basse et le courant fort, j’ai été emportée et je me suis échouée comme une baleine sur les coraux. La classe. Et j’ai réitéré l’exploit deux fois histoire de bien me faire plaindre!! Les brûlures de corail c’est un peu comme des brûlures d’orties mais en 100 fois pire. Et ça dure plusieurs jours. Une fois rentrée en métropole (5 jours après cette aventure), j’ai même un bobo qui a commencé à s’infecter (grosses gratouilles, enflé et rouge). La bétadine gel fonctionne très bien. Un surfeur m’a dit que le jus de citron était top contre les brûlures de coraux. J’ai cru qu’il plaisantait mais non! Bon, je n’ai pas voulu tenter, ça m’avait l’air un peu douloureux.

.

Les dégâts des êtres humains

Alors, c’est un sujet qui me passionne et me met assez en colère. Je suis toujours aussi effarée de voir ce qu’un être humain peut provoquer. L’hypocrisie des autorités face aux problèmes du lagon est aussi assez impressionnante.

Dans le lagon, il y a des espaces « protégés » où personne ne doit aller pour laisser la faune marine se régénérer. Seulement, lorsqu’un nageur se retrouve dans cette zone, il n’est pas verbalisé. Ok la prévention avant tout, mais avec des panneaux de 4 mètres de hauteur avec des inscriptions « zone protégé » tous les 30 mètres + des panneau explicatifs sur les parking, je ne vois pas bien ce qu’on pourrait faire de plus pour que les gens comprennent?

Je suis aussi indignée lorsque je vois des paddles (une sorte de planche de surf plus large où la personne est debout et avance à coup de pagaie) dans le lagon, qui forcément vont taper dans les coraux (qui ne sont qu’à 30 ou 40 cm de la surface de l’eau) et les casser. Mais bon, le tourisme avant tout non?

Le plus triste lorsqu’on va sous l’eau, c’est de voir le monticule de coraux brisés et donc mort au fond de l’océan. Par endroit il y a au moins 10 cm. C’est un truc de dingue. Et on est bien d’accord que ce ne sont pas uniquement la marée qui fait ce travail.

L’irrespect pour la faune marine est incroyable. La 1ère fois que je suis allée à la Réunion, sous l’eau j’ai vu une tortue. Comme je voulais faire partager ce truc de dingue (une toOOooortue!!!!!!) à quelqu’un, j’ai regardé autour de moi et vu un homme, la cinquantaine, plonger et prendre la tortue dans ses mains pour la montrer à sa famille un peu plus loin. Sous l’eau je lui ai fait non, il a relâché la tortue et nous sommes remontés. Je lui ai dit « faut pas les toucher les tortues » et lui de répondre « ah bon? ». Je l’aurai insulté. Je n’ai pas osé lui dire qu’en métropole on attrape pas les sangliers pour les montrer à sa famille, j’avais trop peur qu’il réagisse mal et me coule sous l’eau (où moi je n’avais pas pied).

Alors je veux bien croire que tout le monde ne lit pas le National Geographic mais mince alors!!! Avant d’aller à un endroit on se renseigne sur ce qui se fait ou non!! Il suffit de regarder les infos, la télé pour apprendre ce genre de chose. Même si là encore, tout le monde ne regarde pas Arte et ne s’intéresse pas à la sauvegarde de la nature.

Je vous laisse admirer les dégâts.

.

Bon évidemment il n’y a pas que le tourisme qui est responsable de ça. Il y a aussi les constructions en masse sur l’île (mais qui sont fabriqués pour les touristes!) qui détruisent le forêt, réduise les zones absorbants les pluies (très abondantes) et font que lorsqu’il pleut, l’eau ravine tout et tout ça se retrouve dans le lagon.

Voilà pour le sujet « lagon ». C’est un de mes endroits préférés, malgré les requins, les gens (que je met au même niveau que les requins ^^) et la pollution!



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *