Séjour 2013

Article publié dans l’ordre alphabétique

 

L’arrivée au pays!

La 2eme semaine de mon séjour

Les similitudes entre femmes d’ici et de là haut

Le départ précipité

 

Je pars à Madagascar le 19 novembre 2013 jusqu’au 12 février 2014. J’y vais en tant que stagiaire de l’ICI, dans une ONG qui s’appel OdADI: Organisation d’Appuis au Développement Intégré.

La présidente est Eulalia BERATTO. Le prochain lien est l’interview d’Eulalia. Elle y explique son parcours (impressionnant), le but de l’association et les objectifs.

http://blog-planete-urgence.org/interview-eulalia-beratto-creatrice-et-presidente-dodadi/

Pour ma part je vais travailler au centre Patrakala, situé entre les communes d’Ankazondandy et de Mangamila (en brousse) à environ 80 km d’Antanarivo, la capitale. Je vais être hébergée sur place, dans une maisonnette, sans eau, sans électricité. Je pourrais retourner tous les weekend à la capitale, et je vous donnerais des nouvelles pendant ces moments.

Parlons déjà du centre Patrakala. c’est un centre de formation et de développement. Grâce à cela, les ruraux du coin peuvent se former à de nouveau procédé de culture. Pour l’instant 2 grand projet sont en route: la distillation d’huiles essentielles à partir de plants de ravintsara et l’apiculture.

Pour plus d’info sur ce centre, rendez vous ici: http://www.planete-urgence.org/documents/environnement-et-developpement/Madagascar-Centre-Rural.pdf

D’autres projets sont en route et je vais donc travailler sur les autres projets.

PROGRAMME DE STAGE

Objectif : contribuer  aux actions ODADI visant la promotion de la femme rurale et le soutien à l’éducation et la nutrition  des enfants

Titre du stage : Apporter une ouverture nouvelle aux femmes rurales à travers les échanges, le partage et le savoir-faire

Les activités organisées pour atteindre progressivement la promotion de la femme rurale dans les  3 fokontany  (communauté territoriale de base) de Beorana – Antsahafina – Isaonjo  se trouvant aux alentours du centre PATRAKALA  sont :

Avec les femmes

Couture : apprentissage pour savoir coudre les vêtements de la famille et ne plus acheter «  tout fait »,et ne plus faire appel au service de couturières. Sentir sa capacité à faire quelque chose par soi-même donc se sentir rassuré. Mettre les femmes en confiance pour s’installer comme couturière, individuelle ou groupe.

Cuisine : savoir varier la cuisson des produits alimentaires locaux utilisés journellement par les familles. Apporter un complément nutritif, créer de nouvelles habitudes alimentaires  qui engendreront  de nouvelles techniques de cultures  pour les  besoins de la famille afin de générer des revenus supplémentaires  et augmenter les ressources financières familiales.

Note de moi: En effet, beaucoup de famille s’appuie sur la culture des légumes pour subvenir à leurs besoins. Cependant, pour s’assurer un maximum de revenus et donc la garantit de pouvoir nourrir leurs enfants, les femmes vendent toute leur production au marché, sans en garder pour elles-mêmes et leurs familles. La nourriture de base est donc le riz, et les carences alimentaires sont nombreuses. Pour éviter cette sous nutrition, l’association me demande de partager mon savoir faire en cuisine et de leurs apprendre à cuisiner des plats simples comprenant fruits et légumes qu’elles pourront à leurs tour cuisiner chez elles. Cette cuisine sera préparé grâce à des fours et des paraboles solaire. 

Santé : tournée vers l’hygiène de la femme, la connaissance de son corps, la régulation des naissances.

Production agricole: amélioration et augmentation des productions comme Activités Génératrices de Revenus (AGR) pour les  groupements des femmes, sur des champs de culture communs. Encadrées par les techniciens ODADI, proposition de la pratique dans  l’exploitation  familiale. Les femmes des 3 fokontany cultivent ensemble sur un champ commun,  c’est le point  de départ vers  la création d’un groupement pour rassembler  les forces.

Avec les enfants: ODADI organise des cantines pour les élèves de l’école publique, et aussi pour les enfants de 1 à 5 ans de son fokontany de Beorana. Les repas sont servis dans le centre PATRAKALA  une fois par mois pour chaque groupe. L’objectif est d’apporter des éléments nutritifs complémentaires  à l’alimentation quotidienne des enfants. Le jour où a lieu la cantine est mis à profit pour  éduquer les enfants à l’hygiène, la propreté, le civisme  et  pour les faire jouer.

Les attentes: La présence de la stagiaire apportera une ouverture aux femmes, à travers des échanges de savoir-faire, de pratiques divers, des idées et conseils, des jeux etc…. Elle sera amenée à partager, selon ses capacités,  une cuisine simple et  pas chère, reproductible ensuite par les femmes une fois chez elle. Elle participera durant son stage à toutes les activités des femmes  et celles tournées vers les enfants et partagera ses expériences dans chacun de ces domaines.

 

Je suis enchanté de ce stage, qui a l’air vraiment riche et très intéressant. Par contre, il se peut que je ne reste pas 3 mois dans cette association. Affaire à suivre

 


1 thought on “Séjour 2013”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *